• Avec un de mes groupes en numération, nous sommes enfin venus à bout des nombres jusqu'à 99. Ce fut un travail très long et très intense car il est vraiment difficile pour eux de mémoriser ces nombres. Du coup, je vais attaquer lors de la prochaine période le nombre 100, la centaine (puis les nombres jusqu'à 199 j'espère). Ils sont super contents d'attaquer cette partie! J'ai donc créé une séquence sur ce sujet. 

    Voici la séquence en question: 

    Télécharger « Découvrir la centaine et le nombre 100.pdf »

    Dans cette séquence, je parle d'un jeu créé par bout de gomme. Je vous mets le lien ici si vous souhaitez le proposer à vos élèves: A la chasse aux 100 (ateliers bout de gomme)

     


    votre commentaire
  • Pour l'étude des sons des élèves qui ont un niveau CP en lecture, j'ai créé une fiche séquence type. Il y a quelques variations mais en gros c'est ainsi que je fonctionne. J'ai beaucoup découpé chaque étape pour ne pas aller trop vite pour les élèves. 

    Télécharger « Séquence type phonologie niveau CP.pdf »


    votre commentaire
  • J'ai un groupe qui a un niveau GS en mathématiques. Ayant fait très peu de maternelle, c'est assez difficile pour moi de leur créer des séquences. J'ai donc besoin de m'appuyer sur un manuel. J'ai donc décidé d'essayer les séquences issues de ce livre dont on m'a vanté les mérites: 

    Voici donc ma séquence. J'ai adapté certaines séances du livre car elles étaient trop rapides pour les élèves du dispositif. J'utilise aussi la police d'écriture Pictchou qui me permet de créer mes jeux mathématiques. Vous pouvez la trouver en téléchargement gratuit sur cette page:

    Police d'écriture Pictchou

    N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. 

    Télécharger « Dénombrer en appui sur 5.pdf »


    3 commentaires
  • A partir de la période 2, je vais travailler sur les contes. Pour construire ces séquences, je me suis servie de plusieurs outils. Tout d'abord, deux livres que j'aime beaucoup et qui me sont d'une grande aide pour construire mes séquences de littérature. 

    J'ai donc décidé de travailler sur les contes car je me suis rendue compte que les élèves du dispositif ne les connaissent pas. Enfin, ils connaissent les versions dessin animé de chez Disney mais à part ça, ils ne connaissent pas les œuvres originales. 

     

    Un petit point théorique pour commencer. On peut classer les contes en différentes catégories:

    1) Les contes merveilleux ou contes de fée qui évoquent le récit d'une quête réussie du héros ou de l'héroïne avec apparition d'objets magiques, d'êtres surnaturels qui aident le héros. Ils commencent par "Il était une fois". Ils comportent des événements irréels voire surnaturels. Tout y est possible. Les animaux peuvent parler par exemple. Ils sont peuplés de personnages stéréotypés. En général, le héros sort vainqueur des épreuves qu'il a du affronter. Il y a souvent une morale ou un message. La structure narrative est composée de cinq étapes: la situation initiale, le problème, les actions, la résolution du problème et la situation finale. Ils émergent de la tradition orale.

    2) Les contes d'animaux. Les animaux peuplent les contes. Les hommes apparaissent peu dans ce type de contes. Les oppositions y sont nombreuses (fort/faible; sauvages/domestiques). Ils ne comportent pas de moralité explicite. 

    3) Les contes de randonnée. Ce sont des contes dont la structure est répétitive. Le héros fait des rencontres successives dues souvent au hasard. Ces contes permettent de développer les capacités d'anticipation. Ils sont porteurs d'un message et riches en vocabulaire. 

    4) Les contes étiologiques. Ce sont les contes des "pourquoi". Ils fournissent au lecteur une explication fictive sur l'origine des caractéristiques spécifiques des plantes, des animaux... Ils fournissent une fausse explication du monde. 

    5) Les contes facétieux. Ils mettent en scène un personnage rusé, malicieux qui joue un tour à un autre personnage qui a aussi des défauts. Ils sont pleins d'humour. 

    6) Les contes modernes. Ils sont attribués à un seul auteur. Ils n'ont qu'une version. Andersen est le premier auteur de contes modernes. Le surnaturel est présent et n'a pas de limites. Les personnages ne sont pas stéréotypés. Il n'y a pas nécessairement de morale. 

    7) Les contes détournés. Ils s'inspirent des contes traditionnels en les reformulant. Ce sont des parodies ou des pastiches. 

     

    Je vais donc commencer en période 2 par travailler les contes merveilleux. Pour réaliser cette séquence, je me suis inspirée du blog de mais que fait la maitresse, que j'ai découvert il y a peu et qui est formidable! 

    Je vous met le lien. http://maisquefaitlamaitresse.com/litterature-reseau-contes-traditionnels/

    Je vais donc commencer par lire Le loup qui découvrait le pays des contes, d'Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier qui raconte l'histoire de Loup qui part chercher des ingrédients pour un gâteau aux pommes et qui va rencontrer sur sa route de nombreux personnages issus du monde des contes qui vont l'aider dans sa quête d'ingrédients. 

     

    Ensuite, j'étudierai les contes suivants:  

     

    Je lirai aussi des contes en lecture offerte ou je leur ferai écouter en lecture audio. 

    J'avais pensé à ces contes mais cela dépendra aussi de l'apport des élèves, donc je risque d'en ajouter : 

     

    Voici donc la première partie de la séquence. Les séances sont dégrossies mais ce ne sont pas mes fiches de prép différenciées... En gros, il y a ici la trame. Ensuite, j'ai mes objectifs par élèves qui ne sont pas publiés ici. 

    Télécharger « Les contes merveilleux.pdf »

     

    Les documents en lien avec les différentes séances suivront. 


    votre commentaire
  • Certains élèves ont une lecture très hachée. J'ai découvert grâce à teacher charlotte la lecture fluence. J'utilise ses fichiers avec certains élèves - fichiers que je retravaille en couleur pour certains.

    Voici le lien de son super site: Lecture fluence chez teacher Charlotte

     

    Mais pour les élèves qui entrent dans la lecture ou ceux pour lesquels les sons complexes ne sont pas encore acquis, les textes ne sont pour le moment pas déchiffrables. Alors, j'ai repris le principe du temps donné et j'ai créé pour le moment deux fiches de lecture.

    La première concerne les syllabes simples. Dans la mesure où je travaille avec les élèves qui entrent dans la lecture avec le manuel piano (paru chez Retz), je suis la progression du manuel. 

    Télécharger « fluence sons simples 1.pdf »

    Pour le deuxième groupe, nous travaillons sur les syllabes complexes. 

    Télécharger « fluence sons complexes 1.pdf »

     

    Je vais donc tester cela dès la rentrée. Deux fois par semaine, les élèves s’entraîneront à lire leur fiche dans un temps limité (1 minute). Je note le nombre de syllabes ou mots lus, le nombre d'erreurs. Je soustrais le nombre d'erreurs au nombre de mots lus et cela me donnera un score. J'espère que cela permettra aux élèves d'aller vers la lecture fluide de textes. 


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires